La Maison des Tours ou le Palais des Dávalos, c'est l'École d'Art actuelle à Úbeda. Ce monument historique national depuis 1921 fut ordonné d'être construit au long du XVIe siècle par Andrés Dávalos de la Cueva, régisseur et commandeur de la ville.

Sa façade, du style plateresque, peut vous rappeler à celle de la Maison des coquillages de Salamanque, car elles sont égales, avec une décoration des coquillages puisque son fondateur appartenait à l'ordre de Saint-Jacques.  Il faut aussi faire remarquer les deux grandes tours  cubiques des côtés, voilà le pourquoi de son nom.

Dans la façade, vous pourrez différencier trois corps qui sont décorés avec une ornementation symbolique.  Au premier corps, un arc  en plein cintre avec de grands voussoirs correspond à la porte principale et, dans les écoinçons, des bustes entourés d'une couronne de laurier apparaissent, une figure masculine et l'autre féminine. Ce sont des motifs ornementaux de la Renaissance dont la fonction symbolique était d'éloigner les êtres ou esprits malveillants et protéger ainsi l'entrée de la maison. Aux côtés, deux colonnes annelées accentuent la façade.

Au deuxième corps, un fronton semi-circulaire avec le blason de Dávalos et Orozco attire notre attention, soutenu par deux sauvages enchaînés qui symbolisent la connexion de la lignée familiale avec les premières origines de l'homme. De chaque côté, on trouve deux fenêtres avec des colonnes à balustres. On trouve aussi des reliefs de cornes d'abondance, symbole de la fortune, et des aigles placés face à face, une allégorie de l'immortalité de la lignée.

Le troisième corps est composé d'un grand fronton triangulaire qui accueille les blasons de la famille. Des deux côtés, vous pourrez voir deux petits frontons semi-circulaires, dont l'intérieur est décoré par le sphinx de Saint-Jacques à gauche et un buste féminin  à droite. Dans la partie supérieure, une corniche en porte à faux ferme la façade.

À l'intérieur on trouve la cour originale. De plante carrée, elle a une galerie double d'arcs en plein cintre qui se sont soutenus par des colonnes corinthiennes en marbre.  Au premier étage, vous pourrez observer quelques blasons nobiliaires de l'époque.