L'église de Saint Nicolas de Bari est autre des peux églises gothiques que vous trouverez dans la ville. Bien qu'elle soit construite pendant les siècles XIV et XV, cela serait pendant le XVI siècle, grâce à la force de la Renaissance à Úbeda, quand quelques éléments renaissants sont ajoutés à la grille et dans une de ses façades. Même si cette église est considérée comme un des meilleurs exemples du style gothique andalou, elle n'est pas trop visitée parce qu'elle ne se trouve pas dans le centre historique.

Si vous remarquez, la façade principale de Saint Nicolas a des similitudes avec les façades des églises de Saint Paul et Saint Isidore parce que toutes elles correspondent au gothique flamboyant tardif. Tout cela est dû au fait que l'évêque Alonso Suárez de la Fuente del Sauce était le responsable de promouvoir tous ces travaux. Dans la façade on souligne aussi l'arc ogival flanqué par des pinacles, de même que la décoration à base des motifs végétaux. Si vous observez avec attention la partie supérieure, vous trouverez l'image de Saint Nicolas.

Andrés de Vandelvira participait aussi dans la construction de cet édifice parce qu'il était le responsable de lever l'autre façade du XVI siècle sous les ordres de l'évêque Francisco Delgado, dont ses armes se trouvent des côtés de ladite façade. Cette façade répond à un style classique où il y a un arc en plein cintre avec des colonnes insérées dans les murs des deux côtés et un corps formé par trois arcs avec une très intéressante décoration sculpturale réalisée par Lorenzo Brogio.

À l'intérieur, vous observerez de nouveau la sculpture gothique: plan de trois nefs et chevet polygonal couvertes par des voûtes croissées qui se trouvent sur des piliers, avec des colonnes et chapiteaux ont de la décoration végétale. Ici, la chapelle du Doyen Ortega ressortit avec sa façade plateresque et une grille en forge polychromée, faite par Juan Álvarez de Molina à Toledo. Sa façade montre une décoration sculpturale de thématique de caractère funéraire, car cela est un grand arc de triomphe, encadré par des colonnes d'anneaux des têtes de morts qui symbolisent la mort et des têtes de chérubins qui rappellent l'espoir de la résurrection.

À l'intérieur, il est important que vous voyez la Sacristie, car elle était dessinée par Andrés de Vandelvira sous les ordres de Diego de los Cobos à la moitié du XVI siècle. Elle est couverte par une voûte en berceau décorée à caissons. Dans sa façade vous allez trouver un blason flanqué par des anges.

Dernièrement, il faut remarquer sa tour, une des plus hautes de la ville jusqu'à 1832, quand elle était abaissée à cause de l'état en ruine qu'elle avait après le tremblement de terre de 1755.

Precio de la entrada

L'entrée est gratuite.