Úbeda et Baeza ont conçu des personnages illustres qui ont marqué notre histoire mais, même aujourd'hui, les deux villes continuent à être témoin de la naissance de tout type d'artistes: chanteurs, écrivains, peintres, sculpteurs, acteurs, directeurs de cinéma et d'autres.

Des Arts Plastiques

Association de Professionnels des Arts Visuels de Úbeda et Baeza. Cette association est née avec le but de donner une seule voix et de la capacité de représentation à toutes ces personnes artistiques ou créatives qui exercent son travail comme des professionnels de diverses disciplines techniques et créatives (infographie, production audiovisuelle, décoration d'intérieurs, dessin industriel, photographie, etc.). Plus d'information dans www.proartesvisuales.com.

Enrique Campayo Olea (Úbeda, 1982). Il détient un baccalauréat en beaux-arts de l'Université de Grenade, qui complète sa formation par un Master en production artistique à l'Université Polytechnique de Valence. Il organise également des ateliers avec Chantal Maillard, Mira Bernabeu, Javier Pérez, Mateo maté et Santiago Ydáñez. 

Son travail fait partie de plusieurs collections d'art contemporain, parmi lesquels ceux de l'Université de Grenade, Fundación Unicaja, Francisco Carvajal Foundation, la collection Fivad, la ville de Grenade et la Caisse de Fondation rurale de Jaén sont.

Juan Jesús Dueñas (Úbeda, 1979). Fils du peintre Pepe Dueñas, formant comme technicien de gravure et d'impression des techniques à l'école d'artisanat à Grenade, après avoir obtenu son diplôme en beaux-arts à l'Université de cette ville. est le En 2007, il a obtenu le « Calvino » du projet de la bourse européenne de Commission, réalisé dans l'atelier de gravure de l'Académie des sciences humaines et d'économie à Lodz (Pologne). Réside actuellement à Grenade, en travaillant sur son propre atelier de gravure : graphique travaille « Image originale ».

Sa production se déplace entre l'abstrait et le figuratif. Particulièrement intéressante est son œuvre comme un enregistreur qui utilise diverses techniques : eau-forte et aquatinte, Collographie, utilisant des produits non toxiques, des lithographies expérimentales sur plaques de polyester, etc.. A récemment remporté le prix du concours d'art graphique pour les jeunes créateurs nationaux chalcographie, avec le travail de « Storm II », ajoutant à une longue liste de prix et des mentions honorables.

Aussi, il a occupé son travail dans le domaine de la peinture (aquarelle, temple, huile) et a effectué des travaux de restauration. Exceptionnellement, il a travaillé dans le domaine de la sculpture.

Il a déclaré à maintes reprises, tant dans notre pays et à l'étranger (Italie, la Lituanie et Pologne) et son travail est à divers publics et collections privées, parmi eux pourraient citer la collection d'art de la boîte ferme de Grenade et la collection d'art contemporain de l'Université de Grenade, ainsi que dans les municipalités de Ubeda et Grenade.

Cristina Lucas (Úbeda, 1973). Il étudie la chimie et l'histoire avant de découvrir sa véritable vocation, reçu son diplôme en beaux-arts à l'Université Complutense de Madrid, la ville où il habite, mais il a également passé des séjours à Paris et Amsterdam.

En sa création axé sur l'action, avec les happenings et les performances artistiques, mais bientôt abandonné ce moyen et commence à utiliser le dessin, la photographie et la vidéo comme une forme d'expression. Dans l'espace « Démarrer », il a montré plusieurs vidéos. L'un d'eux semblait se détruire avec un maillet, « Moïse » Miguel Ángel, avec contenu esthétique et Simbolico.

En ses œuvres effectue également un pouvoir du point de vue culturel et de la recherche sur les sexospécificités. Effectue une critique des êtres humains de la contrepartie qui est le sommet de l'évolution et pour sa tentative de dominer la nature. Cristina l'essentiel du travail n'est pas la technique, mais le concept, la réflexion. L'humour apparaît également dans plusieurs de ses œuvres.

Cristina Lucas travaille dans ce sens s'écarter de la réflexion profonde et de la connaissance historique, pas seulement artistique. Comprend également un fort sens pédagogique, dont aucun moraliste. Par la présente partie de l'histoire et les faits. Jack suppose aussi culturellement des concepts de les soumettre pour examen. Une de ses œuvres les plus connues est la sculpture « Alice », a fait donnée au Centre andalou d'art contemporain (Cartuja de Sevilla).

Manuel Garrido (Baeza, 1963). Peintre. Depuis qu'il était petit, il montrait une passion spéciale pour le dessin et la peinture à l'huile. Dans son œuvre, on souligne l'envie de vivre, de lutter… malgré les désaccords, à travers un style impressionniste à basse de tâches de couleur et une vaste gamme de couleurs.

L'originalité, sa force et sa couleur sont, sans doute, les marques d'identité de cet artiste. De plus, il exprime toujours des scènes des mœurs, les locales comme les paysages exotiques. Ainsi, les reliefs, les fenêtres et les grilles sont spécialement importants, tout cela combiné avec une lumière puissante. Il ose aussi faire des figures et des portraits.

Marcelo Góngora Ramos (Úbeda, 1940-2014). Peintre, sculpteur et sculpteur des figures religieuses et aussi écrivant, chanteur et acteur. Il a étudié à l'École des Arts Appliquées et Métiers Artistiques d'Úbeda. En 1952, il entrait dans l'atelier du sculpteur Francisco Palma Burgos, dans lequel il collabore dans des divers travaux: des retables, des trônes, des sculptures en pierre, argile et bois. Là-bas il apprend toutes les techniques de doré, sculpture et polychromie.

Sa carrière professionnelle a été marquée, surtout, par la peinture et la sculpture. Sa peinture est centrée dans les paysages, les intérieurs vieillis  et les portraits. Il n'est pas un peintre lumineux, car son œuvre a été faite à base des ombres et teintes obscures où les personnes sont des mystères sans présence. Sur des toiles presque toujours de grandes dimensions, il exprime la peine de l'âme, le malheur d'un cœur absent, la mesquinerie et le plaisir prétentieux d'un monde inquiet. On souligne ici la création des divers tableaux de grande taille pour la Collégiale de Sainte Marie des Royaux Alcazars (fortifications)Bautismo de Jesús (Baptisme de Jesus) et tríptico de San Antonio de Padua (triptyque de Saint Antoine de Padua). Par rapport à la sculpture, la plupart de son oeuvre est focalisée dans les sculptures religieuses en soulignant la sculpture de Saint Michel qui est placée dans la façade de l'église qui a le même nom et aussi la sculpture de Saint Jean de la Croix à la grandeur nature pour la façade de l'oratoire du couvent des Carmélites déchaussés et une autre de Saint Jean de la Croix pour la façade d'entrée du musée du même couvent à Úbeda. De plus, il fait un trône pour la Confrérie de Notre Dame des Angoisses d'Úbeda, qui représente la descente de Christ. En outre, Góngora est chanteur, écrivant et il a participé comme acteur dans des spots publicitaires.

Juan Antonio Soria (Úbeda, 1985). Il étudie la chimie et l'histoire avant de découvrir sa véritable vocation, reçu son diplôme en beaux-arts à l'Université Complutense de Madrid, la ville où il habite, mais il a également passé des séjours à Paris et Amsterdam.en sa création axé sur l'action, avec les happenings et les performances artistiques, mais bientôt abandonné ce moyen et commence à utiliser le dessin, la photographie et la vidéo comme une forme d'expression. Dans l'espace « Démarrer », il a montré plusieurs vidéos. L'un d'eux semblait se détruire avec un maillet, « Moïse » Miguel Ángel, avec contenu esthétique et Simbolicoen ses œuvres effectue également un pouvoir du point de vue culturel et de la recherche sur les sexospécificités. Effectue une critique des êtres humains de la contrepartie qui est le sommet de l'évolution et pour sa tentative de dominer la nature. Cristina l'essentiel du travail n'est pas la technique, mais le concept, la réflexion. Humour apparaît également dans plusieurs de ses trabajos.Comienza ses études artistiques à l'Université de Séville, se terminant à l'Université Polytechnique de Valence. Formant toujours à cette même université avec le Master en production artistique. En 2009, il obtient une bourse pour faire partie de la promotion de la VIII de jeunes artistes Gala de la Fondation. En outre, aussi lui accorda « iniciativa » du ministère de la culture andalouse prix pour jeunes artistes andalous. Il réside actuellement à Gand (Belgique).

Il a déclaré à maintes reprises, gagnant de plusieurs prix. Son travail fait partie de l'avant-garde plus prononcé, étant principalement un peintre des grandes œuvres et les premiers dessins de visages avec une utilisation très personnelle de la couleur. La figure est son principal objet de représentation avec le paysage, qui reflète avec un grand réalisme, bien que couleurs utilisent pour expressive et symbolique, à travers une course très audacieuse.

Miguel Ángel Tornero (Baeza, 1978).  Licencié en Beaux-Arts à l'Université de Granada, sa carrière professionnelle a été dirigée vers le monde de la photographie. Malgré sa jeunesse, il a gagné le prestigieux Premio ABC (2003), il a reçu la bourse Casa de Velázquez de Madrid (2004) et il a gagné le premier prix de photographie "Purificación García" (2007).

Il a eu des expositions aux villes comme Séville, Valence, Barcelone, Sãu Paulo, Paris, Milan, Londres, Mexique, Miami ou Madrid et il est considéré comme un des jeunes photographes espagnols avec une plus grande projection professionnelle. Son travail photographique est remarqué pour nous faire découvrir des lieux qu'on pensait déjà connus.

Pacho Sánchez Concha (Baeza, 1965). Peintre, illustrateur et sculpteur, il est un artiste qui fait des recherches dans le domaine des matériaux et techniques artistiques. Parmi ses œuvres on souligne l'Ángel Danzante (L'Ange qui dance), Tardes de Paz  (soirs de la paix) et Pintura de caballete (Peinture de chevalet) de la Cathédrale de Baeza.

Danse

Rosa Valera. Danseuse née à Séville et d'Úbeda d'adoption, elle a actuellement le Record Guinness de zapatéado pour être la personne qui a fait le plus grand numéro de pulsations possibles de zapatéado pendant une minute, précisément 1.274. Cette reconnaissance lui a donné la possibilité d'enregistrer un spot publicitaire pour une marque importante d'eau minérale mise en bouteille.

De côté du Record Guinness, sa carrière professionnelle a été marquée par de nombreux succès, en solitaire et aussi étant partie des différentes compagnies comme celle-ci de Esencias Flamencas, le Ballet de Angelita Romero, la Compagnie de Mariquilla et, actuellement, la Compagnie de Vicente Fernández. Elle n'a pas seulement dansée en Espagne, mais aussi dans l'étranger : des théâtres de France, Portugal, Équateur, États Unis, Taïwan, Hongrie, Tunisie et l’Allemagne, parmi d'autres, ont pu voir en direct cette danseuse. De plus, elle donne des cours de danse et elle a une Académie des Études du Flamenco à Úbeda.

Cinéma

Carlos Ceacero (Úbeda, 1978). Directeur, scénariste et acteur. Malgré sa courte carrière professionnelle, celle-ci a été remplie de triomphes. Par rapport à son éducation, il est licencié en Communication Audiovisuel par l'Université Complutense de Madrid et il est diplômé en Scénario par l'ECAM (École de Cinématographie et de l'Audiovisuel de la Communauté de Madrid).

Jusqu'à présent, il a écrit et dirigé des court-métrages En el fondo (Au fond) (2001), Cerrojos (Verroux) (2004), El hoyo (Le trou) (2006), Retrato de mujer blanca con navaja (Portrait de femme blanche et canif) (2008), Todos los trenes van a París (Tous les trains vont à Paris) (2010) et le documentaire Una inmensa prisión (Une prison immense) (2005). Tous ceux ont reçu des différentes reconnaissances. Il a participé aussi comme acteur dans des séries de télévision comme Periodistas (Journalistes), Policías (Policiers) ou Cuéntame cómo pasó (Raconte-moi comment c'est passé). De plus, il a écrit le scénario de la série de fiction Jugador (Joueur), qui est en train d'être vendue actuellement.

Parmi les prix reçus, on souligne le prix Georges Wildenstein, qui est donné chaque année par l'Académie des Beaux-Arts de France, après avoir passé par la section artistique de la Casa de Velázquez, une prestigieuse résidence française pour des artistes et chercheurs dans laquelle il a été deux ans en écrivant le scénario de son premier long-métrage. De même, il a gagné le premier prix du concours de court-métrages Manolo Villalba, organisé par Caja Canarias, grâce à la cassette  Todos los trenes van a París.

Pedro Miguel Martínez (Úbeda, 1949). Il est un des acteurs les plus connus du pays, car il a participé dans de nombreuses œuvres de théâtre, dans de différentes séries de télévision et il a même fait du cinéma. Ses études en interprétation, il les a faits dans le Laboratoire TEI de Madrid entre 1972 et 1977.

Il a participé dans des œuvres de théâtre classique comme Macbeth et Rêve d'une nuit d'été, Danse macabre et Le Concert de Saint Ovide, La Chat Machine, Le fis prodige, La schisme d'Inglaterre ou La vie est rêve; il a fait aussi zarzuela: La montería (La chasse à courre), La del manojo de rosa (Celle-ci de la brassée de roses), La viejecita (la petite vieille) et Bohemios (Bohèmes). Il a été de même directeur de scénario des œuvres commeEl galán fantasma (le jeune premier phantasme), Una jornada particular (une journée particulière), La importancia de llamarse Ernesto (L'importance de s'appeler Ernesto) et Las mujeres del fraile (Les femmes du moine). 

Par rapport à la télévision, il a joué dans des séries La casa de los líos, Esencia de poder, Lobos, Paco y Veva, Aquí no hay quien viva, 700 Euros, MIR, La señora et Las chicas de oro. En relation au cinéma, il a travailléavec des directeurs de l'importance de Juan Antonio Bardem, Vicente Aranda, Montxo Armendáriz, Alejandro Amenábar, David Trueba, parmi d'autres.

Philosophie

Juan Cruz Cruz (Baeza, 1940). Docteur en Philosophie et Lettres par l'Université de Navarra. La plupart de sa carrière professionnelle a été liée avec la recherche en relation aux mouvements philosophiques contemporains, précisément ceux d'orientation anthropologique.

Depuis 1975, il donne des cours comme Professeur Titulaire d'Histoire de la Philosophie dans l'Université de Navarra. De Plus, il a été le responsable de la Revue "Anuario Filosófico" et il a été aussi le Directeur du Département de Philosophie (1996-2002) et Directeur de la Collection du Pensée Médiéval et de la Renaissance (2000-2010). Il est aussi membre de l'Académie Navarre de Gastronomie.

Littérature

Ramón Molina Navarrete (Úbeda, 1951). Professeur, mais avant tout, écrivain. Ramón Molina Navarrete est un artiste d'inspiration chrétienne, car la plupart de son œuvre est focalisée dans la figure de Saint Jean de la Croix et Jésus Christ.

Il est connu comme poète et dramaturge, parmi ses œuvres on souligne la collection de poèmes El Silbo de los Aires (Le sifflet des airs) et son épopée Retablo de la Pasión (Retable de la Passion). De plus, il dirige le groupe de théâtre d'Úbeda Maranatha qui a représenté plusieurs œuvres comme Maranatha, qui exprime la Passion et Mort de Christ, Natividad, naissance de Jésus et Resurrexit, résurrection de Christ.

Salvador Compán (Úbeda, 1949). Écrivain connu pour être le finaliste du Premio Planeta année 2000 pour Cuaderno de viaje (Cahier de voyage). Licencié en Philosophie Romantique à l'Université de Granada, actuellement il est professeur de Langue et Littérature dans un lycée à Séville.

Sa littérature se met en relief pour être auto réflexive et pour se trouver dans les marges du roman historique et de critique sociale. De plus, la critique met en relief sa capacité pour gérer les plus variés registres comme la trame feuilletonesque, la narration historiciste et l'intimisme réflexive.

En plus de Cuadernos de viaje, on souligne El Guadalquivir no llega hasta el mar (1990), qui gagnait le prix Premio Ciudad de Jaén, Madrugada: crónica de espejos (1995), Premio Gabriel y Galán, et Un trozo de Jardín (1999), Premio Ciudad de Badajoz et Premio Andalucía de la Crítica (Prix Andalousie de la Critique). De même, il faut signaler le roman Tras la mirada (2003), l'essai Jaén, la frontera insomne (2007), le boucan de récits Cuídate de los poemas de amor (2007) et le roman Palabras insensatas que tú comprenderás (2012).

Mode

Moisés Nieto (Úbeda, 1984). Dessinateur de mode. Sa carrière et son œuvre se créent à partir d'une vaste éducation dans le terrain artistique. Son début se centrait dans le dessin des meubles et de publicité, mais c'était le dessin textile qui finalement lui coquetterait. Pour cela, il a fait des études de Costume et Patronage et la licence en Mode de IED Madrid.

Il a travaillé avec quelques des grand dessinateurs comme Klaver van Engelen, Antonio Alvarado et Bimba y Lola.

Malgré sa courte carrière professionnelle, il a gagné des importants prix comme le concours  Una Novia de Impresión (2008), organisé par Canon España et Lorenzo Caprile, il a été le finaliste en 2009 de Triumph Internacional Awards, il a été le gagnant du Prix L’oreal 2012 et aussi le prestigieux concours dirigé par Franca Sozzani, My own show, organisé par l'Institut Europeen du Dessin.

En 2010, il présente sa collection pour la première fois dans un podium, South 36.32N. De même, il participe à El Ego de Cibeles Madrid Fashion Week avec la collection Bautismo et, d'autre part, il voyage au Milan pour présenter Raíz, où le Groupe Valentino est son commissaire. De plus, il a présenté des collections en podiums internationaux comme Pasarela Internacional por la Paz au Mexique ou Museum Fashion Week au Portugal.

Monde Taurin

Juan Antonio Millán Herrador “Carnicerito de Úbeda” (Úbeda, 1978). Sa passion pour le monde de la tauromachie lui vient donnée par héritage. Son premier début était à Baeza, avec des chevaux, en 1996. L'année suivante, il participait aux arènes de Las Ventas avec Le Cid et Juan Salvador. Après cette fête, il toréait un total de 10 corridas de jeunes taureaux et il coupait 37 oreilles et 5 queues. Il prend l'alternative en 1998 dans le Coso de San Nicasio à Úbeda de la main de Paco Delgado et avec José Tomás comme témoin.

Pendant son parcours professionnel, il a gagné plusieurs fois le prestigieux Trophée Lagartijo pour la meilleure faena de la feria, que la Municipalité de Úbeda donne chaque année en mémoire du torero Rafael Molina "Lagartijo". 

Musique

A La Calle. Groupe de rock formé par Javier Ruiz de Lombardo, sur la guitare et au chant ; Juan Antonio Montáñez Pérez, à la batterie ; et Jonathan Pérez Sánchez, à la basse et chant, son premier album long du titre éponyme, édité par le label RockCd REcords, reconnaître les influences d'AC/DC, orfèvre et vous, Extremoduro, Zztops et gravure, entre autres.

Ils ont été finalistes de la 6grupos6, dans l'édition qui s'est tenue en 2011, à Jerez de la Frontera (Cadix), où il a géré le prix de la meilleure mise en scène.

Autómatas. En dépit de leur courte carrière, le groupe Autómatas ont trois EP's et trois LP's publiés, qui ont différents distinctions: Centesimal a été le premier à gagner un prix pour la prestigieuse revue “Acordes” comme le disque du mois et avec le LP Algunos secretos te declaran ils ont été sélectionnés comme un des dix meilleurs groupes dans le concours de “Backstage” de Vodafone. De même, ils ont participé dans le cd Tanto Talento vol.2, parrainée par le Journal El País, fait qui leur donne la possibilité de jouer dans la Sala Moby Dick de Madrid, dans le disque compilation argentin No quiero escuchar tu ruido et dans le disque hommage à Mikel Erentxun avec la chanson A un minuto de ti. Grâce à ce nouvel album Autómatas jouait avec des groupes comme Los Planetas, Lori Meyers o Muchachito Bombo Infierno.

Son dernier travail, El día que todo tenga sentido, c'est un disque qui reflète le meilleur rock britannique des années quatre-vingt, avec des paroles très soignées et le son sobre, doux et quelquefois implacable sont des points à souligner.

Caballito de Mar Man. Bande de présenter ensemble les deux Arts, la musique et la bande dessinée. Caballito de Mar homme exerce une sorte d'alchimie qui inclut le braves sons et mélodies séduisantes, commençant par les wrappers risquées qui tendent des ponts qui éventuellement conduisent à des formules plus classiques. Indies ou grand public, seul, moke de super-héros.

Ses membres sont : Prince de Vivien à la batterie et chœurs, JPablo HCantero, sur la guitare et au chant, et Javi Barber, bass, bass-synthé et chant.

Carlos David Perales (Úbeda, 1979). Compositeur de musique électro-acoustique. Ce genre musical peu conventionnel lui a apporté de nombreuses satisfactions, la dernière a été celle de participer dans le Festival Musicacoustica de Beijing (Chine) avec son œuvre Tics, cracks, chops & other glamorous inspirée en John Cage, pionner de la musique aléatoire, électronique et de l'usage non standard des instruments de musique. Pour cela, cette musique est caractérisée pour être une exploration de mixture de différents timbres et une exploration de la qualité du son et sa manipulation à travers des systèmes électroniques.

Parmi ses reconnaissances on souligne celle-ci reçue du "'Laboratorio del Espacio' LIEM-CDMC (Madrid, 2010), dans le XXII Concours de Composition Fundación Autor-CNDM (2011) ou le prestigieux prix 'Luigi Russolo' (2012).

Même si sa formation était basée dans des études de solfège et accompagnement, piano, composition et direction d'orchestre, c'était la musique électronique et la recherche de nouveaux sons à travers l'électricité ceux qui lui captivaient.

Daniel Campos “Danni Úbeda” (Úbeda, 1981). Chanteur de Úbeda qui est connu grâce au programme de télévision "Operación Triunfo", pour lequel il enregistrerait son premier single, Bésame (2003). Avec ce single, il vendrait 200 mille copies et il aurait deux disques de platine. Pour ce premier succès, Danni Úbeda enregistrait son premier album Mi ángel (2003), et vendait plus de 60 mille cd's et il recevait un disque d'or.

Mais ce serait en Amérique où il aura sa place dans le compliqué monde artistique et de la musique.  En 2005, l'album  Mi ángel est édité et, en 2007 à l'Équateur, Danni remplace un présentateur important dans un programme à la télévision. En même temps, il participe au film équatorien. En 2008, il édite son nouveau disque en Équateur et Perú, duquel on connait seulement son premier single No me queda vida.

Francisco Cayola Molina “Paco Santacruz” (Úbeda, 1929). Chanteur et acteur. Son nom artistique vient de Santa Cruz de Tenerife, île qu'il a habitée. Sa carrière professionnelle commençait quand il était très jeune. Quand il avait dix ans, il jouerait avec les Chavalillos de España, à ses treize ans, il débutait dans le cinéma avec de petits personnages dans les films Pequeñeces, La maja del capote, Audiencia pública, suivis d'une longue liste d'autres films. De plus, il a travaillé avec de grandes figures comme María Félix, Mary Delgado, Lina Yedros, Blanca de Silos, Carlos Larrañaga ou Richart Burtom. Néanmoins, à ses dix-sept ans, il se décide par la chanson et déboute dans une salle de fêtes à Madrid. En même temps, il travaille avec l'artiste Carmen Amaya autour du monde entier. Mais il tomberait amoureux de la chanson et surtout du style andalou. Sa chanson est caractérisée pour être très personnel et parce qu'il est un des peux chanteurs qui à peine utilise le microphone dans ses shows.

Sans doute, son parcours par les États Unis marquerait un avant et un après dans sa carrière car, là-bas il serait en contact avec des personnages connus de l'époque comme Sofía Loren, Gina Lollobrígida, Elvis Presley et Telly Sabalas.

Parmi les nombreux prix qu'il a reçu on souligne La Giralda de Plata du Círculo de Labradores de Sevilla (1964), la Copa de Plata du Festival de UNICEF (Palma de Mallorca, 1967), la Caracola de Oro de la radiotelevisión portuguesa (1973), Medalla de Oro au meilleur chanteur (Úbeda, 1973) et d'Úbeda 1974, Medalla de Plata au meilleur chanteur espagnol (Valladolid, 1977), parmi d'autres.

Actuellement, il est dévot de la Vierge de l'Amertume, appartenant à la Confrérie du Cristo de la Caída (Christ tombant sous la croix) d'Ùbeda.

Guadalupe Plata. Groupe de musique d'Úbeda qui joue un blues toxique et nocive qui nous rappelle à des nuits obscures et des cérémonies de vaudou, tout cela mixé avec beaucoup d'alcool. Ses composants, Pedro de Dios à la guitare et la voix et Jimena à la batterie, et Paco Luis Martos à la basse, réussissent à attirer l'attention du public de plus en plus assidu. Parmi leurs particularités on trouve l'utilisation d'une bassine à la place d'une basse.

Son premier album débout serait publié en 2008 sous le nom 10”. Après celui-ci, ils recevront quelques prix comme ceci du Lagarto Rock de 2009 et ceci du Circuito Joven Pop-Rock de l'Andalousie. De même, ils ont fait une très réussie tournée par les États Unis.

Jerónimo Maesso (Úbeda, 1958). Pianiste et compositeur. Il a travaillé pendant dix ans pour Víctor Ullate Ballet et huit ans pour la Compagnie Nationale de Danse Espagnole sous la direction de Nacho Duato. Pareillement, il a été le créateur et joueur de différents styles musicales, comme de la musique académique jusqu'au jazz et il a composé et joue des diverses œuvres pour le cinéma, la télévision, radio, publicité, musique symphonique, de spectacles, de chambre et ballet. On souligne l'œuvre Arraigo pour Víctor Ullate, Bestiario pour Óscar Aráiz et Mediterrania avec Nacho Duato, ainsi que le spectacle Flamenco!!! du chorégraphe Ricardo Franco et la partition de Sangre pour le Nouveau Ballet Espagnol.

Maesso donne aussi des conférences pratiques sur l'improvisation dans lesquelles il s'aide du piano pour créer des pièces musicales "in situ" à travers des notes détachés, choisies au hasard par de différents membres du public. De cette façon, il a présenté dans les dernières années un concert-spectacle qui s'appelle El arte de la improvisación (L'art de l'improvisation).

En outre, il a créé un concept de "o" qui consiste dans la superposition de jusqu'à trois formes de musique de différents styles, chronologies et textures. Dans les derniers ans, il a participé comme pianiste dans le programme de télévision Fama, ¡a bailar!, dans les cours de ballet de Víctor Ullate et dans ceux de Ángel Corella.

Los Tsunamis. Surf instrumental band originaire de Ubeda. Leur musique est un mélange de la rock´n´roll instrumentale des 50, surf du premier 60, en passant par sous-genres comme le western, le surf espace ou la terreur surf.

Mardita Passió. Ubetense Groupe Rock & Roll nommé d'après quelques chansons de rock latin décrivant crimes passionnels trouver la grande découverte de la «passion Merde" et de donner une touche plus natif, adapté comme Cursed Passió, bien dans sa musique il n'y a ni une source d'inspiration andalouse.

Après sa dissolution, sont actuellement offre de petits concerts en collaboration avec d'autres groupes de musique.

María Zahara Gordillo Campos “Zahara” (Úbeda, 1983). Auteur et interprète qui, petit à petit, est en train de trouver sa place dans le monde de la musique. Le fait de chanter la bande sonore de la Vuelta ciclista d'Espagne en 2009 a été l'impulsion de sa carrière professionnelle.

Elle a étudié dans le Conservatoire de Musique d'Úbeda et aussi elle a fait Enseignement Primaire de Musique à l'Université de Almeria et Granada. Elle commençait très tôt dans la musique, car à ses douze ans elle avait déjà composé sa première chanson, Una palabra. Depuis 1999, elle compose des chansons et elle joue dans de divers locaux de toute l'Espagne, mais ce serait en 2009 quand elle débouterait de manière professionnelle. Dans cet an, elle publiait son premier album  La fabulosa historia de…, produit par Carlos Jean et Ricky Falkner pour la discographique Universal Music Spain. Dans la première semaine de lancement, le disque était dans le poste 23 de la liste de ventes en Espagne et son single Merezco était choisi comme la chanson officielle du Tour Cycliste à l'Espagne.

En 2010, elle collabore avec une chanson solidaire promovue par Carlos Jean Ay Haití et dans l'album hommage à Antonio Vega, El alpinista de los sueños, dans la chanson Lucha de gigantes avec le groupe Love of Lesbian.

L'année prochaine, Zahara produit son nouveau disque et enregistre le film La mujer América, basé dans une de ses chansons. Le dernier de ses travaux s'appelle La Pareja Tóxica, et raconte les tenants et les aboutissants qu'il y a dans tout type de relation.

Pachi García “Alis”Chanteur, compositeur et producteur de Baeza qui, dans sa courte carrière professionnelle, a déjà goûté la saveur du succès, car il a été nominé aux prix Goya 2012 pour la chanson Debajo del Limón, dans la catégorie de meilleure chanson originale, appartenant au film de Paula Ortiz De tu ventana a la mía.

Pour l'instant, il a quatre travaux publiés:  Alis (2006), Mínimo (2008), Cuando el sol nos dé calambre (2009) et Material de disección (2011). Ce dernier travail a été très bien apprécié par la critique, en plus, une de ses chansons a été parmi les 25 meilleures de l'année selon la liste élaborée par “El País de las tentaciones”.

De même, il faut souligner que des artistes très importants comme Suso Saiz, Lori Meyers, Fon Román (Piratas), Leiva (Pereza) ou Juan Aguirre (Amaral) ont collaboré avec lui dans la création de ses disques. Et Eloy Azorín, Yolanda Aristegui, Cristina Peña ou Javier Tolosa ont participé dans ses vidéoclips.

Par rapport à sa facette comme compositeur, il a composé pour le cinéma et des documentaires dans des projets de Pedro Reyes ou Arturo Vals, parmi d'autres. Et comme technicien de son, parolier et producteur, il a travaillé avec beaucoup d’artistes plus importants du pays comme Rosario Flores, Ana Torroja ou Pastora Soler.

Paco Ortega (Úbeda, 1957). Chanteur, compositeur, éditeur et producteur spécialisé dans la musique pop et flamenco. Il a étudié Bibliothéconomie á l'Université Carlos III de Getafe (Madrid) et, en 1974, il enregistrait son premier album La vida tiene solución pour la maison Dial Discos S.A. Pour la même compagnie il enregistrait Abolición et le single Una canción de amor.

Le succès lui arriverait dans les années quatre-vingt-dix avec le duo Paco Ortega et Isabel Montero. De plus, il a fait des spectacles en solitaire. Parmi ses disques, on trouve La vida tiene Solución, Primera Antología de cantautores andaluces, Paco Ortega e Isabel Montero, Contracorriente, Sígueme et Entre dos aguas. Il a aussi joué la bande sonore du film Atraco a las tres y media (nominé aux prix Goya), Cleopatra de Eduardo Mignona, Sobreviviré et Vida y color.

Dans sa facette comme compositeur, de nombreux artistes ont chanté ses chansons comme par exemple Camarón de la Isla, Paco de Lucía, Diego el Cigala, Clara Montes, Manzanita, Joaquín Sabina, Niña Pastori, Estrella Morente, Mónica Molina, Los del Río, Los Chichos, Paloma San Basilio, Massiel, Lolita, etc.

Comme producteur, il a dirigé quelques disques de Niña Pastori, de Diego el Cigala et de Nuria Fergó, parmi d'autres. Actuellement, il est un des actionnaires du studio d'enregistrement Musigrama et il a la compagnie discographique El pescador de Estrellas. De plus, il est le gèrent de la compagnie productrice Dulcimer Songs et co-fondateur du Flamenco 2000.

Supersubmarina. Bande de rock indépendant formée par José Chino, Jaime, Pope et Juanca. Ce groupe est devenu connu grâce à la publication de son premier cd en 2010 par la discographique Sony Music, mais ce serait en 2005 quand ils commencent à jouer ensemble. Son nom, Supersubmarina, est la conséquence d'introduire un arrangement qui imitait le son de la mer.

Son premier EP, Cientocero, était édité en 2008 et ce sont des chansons qui reflètent des problèmes quotidiens et les relations personnelles. Après celui-ci, en 2009, le Ep Supersubmarina est sorti. Dans ce même an, ils participent avec Pereza, Estopa, El Canto del loco ou Conchita dans le disque Juntos por el Sáhara dans lequel ils jouent Chas! y aparezco a tu lado.

Son premier disque était publié en 2010 sous le titre de Electroviral. Il a été un complet succès, car ils ont été comparés avec des groupes comme Pereza, Vetusta Morla, Russian Red, Iván Ferreiro ou Marlango. L'année suivante, l'album Realimentación était sorti et, après ceci, Santacruz, dont le single En mis venas se place dans le numéro un des ventes en itunes.

Parmi les prix qu'ils ont reçus on souligne la nomination dans la section d'auteur révélation pour la chanson XXI dans les prix de la Musique de l'Academia de las Artes y las Ciencias de la Música et le Prix National Espagnol “Cuchara de Palo 2011.

 

Compartir en redes Sociales!